La réincarnation et le karma

La régression en âge ou la thérapie des vies antérieures implique nécessairement de croire à la réincarnation. Les thérapeutes spécialisés utilisent des méthodes qui vont de l’hypnose au Reiki en passant par le shamanisme pour induire le client à «revivre» une vie antérieure et identifier la cause du problème. C’est seulement si le client assume ce qu’il a «vu» et revécu qu’il pourra résoudre le problème dans sa vie présente.

Il existe plusieurs théories de la réincarnation en fonction des différentes écoles de pensée qui ont traité le sujet. Le concept de la régression est aussi ancien que le yoga et philosophe indien Darshan de Patanjali. Celui-ci a écrit, autour de l’an 4 avant J.-C., que toutes les expériences et chaque vie de l’âme (chitta) étaient «enregistrées» et qu’elles ne se perdaient jamais. Tout resterait intact dans le plus petit détail et nous pourrions tout réutiliser avant que tout ne se fige dans la mémoire. L’accumulation des traces ou des Karmas provenant des vies antérieures peuvent dès lors influencer notre manière d’agir et de nous comporter dans une situation donnée. Darshan de Patanjali a recommandé d’utiliser la méditation et le yoga pour alléger l’âme des traumatismes antérieurs, qui ont une influence négative. Il s’agit d’une théorie très proche de celle du Nirvana dans la religion bouddhiste.

Spinning GoldL’idée de la réincarnation peut certes effrayer certaines personnes. Les réticences peuvent venir de l’éducation ou du fait de ne pas avoir d’avis bien précis à ce sujet. Mais, selon des estimations, plus de la moitié de la population mondiale croit en la réincarnation. L’idée d’une possible réincarnation apporte une certaine sérénité à des gens qui croient qu’il existe autre chose en dehors de nos corps physiques et qu’il est possible d’en tirer des enseignements utiles pour avancer dans la vie. Cela fait sens pour nombre de personnes et c’est pourquoi la croyance en la réincarnation est si populaire.

Le principe de la réincarnation et le concept du Karma sont souvent associés l’un à l’autre. Ordinairement, l’Occident interprète l’idée du Karma comme une fatalité, une prédestination selon laquelle tout serait gravé dans du marbre et que nous n’aurions plus aucune liberté de choix dans nos vies.

Or, en sanscrit, le mot Karma signifie «action» et désigne le résultat de tous les actes positifs ou négatifs accomplis par une personne (ou âme) dans le passé, mais aussi tous les actes qui restent à accomplir dans le présent et le futur. Le Karma détermine ainsi notre vie, mais aussi la joie ou les souffrances que nous apportons aux autres. Ce concept rejoint d’anciens proverbes du type «le passé nous rattrape toujours» ou l’«on récolte toujours ce que l’on a semé».

Lors d’une régression dans une vie antérieure, on peut se voir comme étant le coupable ou la victime, si bien que l’on acquière une meilleure compréhension des problèmes impliquant d’autres personnes. Le Karma est un principe d’équilibre, qui peut très bien se modifier et évoluer avec le temps. Si différents aspects peuvent être traités lors d’une régression en âge, vous avez toujours le choix de revivre ou non certaines situations et vous pouvez tout aussi bien mettre une situation en attente pour la travailler plus tard, lorsque vous vous sentirez prêt.

Old book

Vous n’avez pas vraiment besoin de croire en la réincarnation ou au Karma pour qu’une thérapie régressive fonctionne pour vous. Aussi longtemps que vous gardez un esprit ouvert, vous allez pouvoir tirer des bénéfices de l’expérience et de cette forme de thérapie. En définitive, vous êtes libre de croire dur comme fer à une vie antérieure ou de penser que ce que vous «voyez» n’est que le fruit de votre imagination. Et vos croyances personnelles n’ont que peu d’influences. Des gens de toutes les cultures retrouvent des images et ce qu’on appelle des «réminiscences» de vies antérieures.

© TARA Reincarnation 2007  Tout le contenue du site Reincarnation appartiennent à son auteur. Tous les droits de reproduction sont réservés. Le texte et les images du site sont protégés et ne peuvent pas être redistribué, modifié, reproduites dans son ensemble ou en partie sans l'accord signée de son propriétaire Tatjana Radovanovic.